AMARGI ! Anti-tragédie de la dette

AMARGI ! Anti-tragédie de la dette

Du 13 octobre au 4 décembre 2016
A la Manufacture des Abbesses
7, rue Véron, 75018 PARIS
les jeudi, vendredi, samedi à 21h, dimanche à 17h
PROLONGATIONS :
Du 2 au 24 janvier 2017
resa@manufacturedesabbesses.com

PROCHAINES REPRÉSENTATIONS :
Les 28, 29 et 30 juillet 2017 au festival La Belle Rouge,
A Saint-Amant Roche Savine (Auvergne).

Bienvenue dans l'angle Alpha


C’est notre histoire à tous : celle de notre rapport passionnel au travail. L’histoire de ces pulsions qui nous capturent et nous fixent dans le travail, dans le salariat, dans l’entreprise, et dans le néolibéralisme - alors que, peut-être : la vraie vie est ailleurs ?

Pendant ce temps le capitalisme carbure… Il carbure à la crainte (de manquer), au désir (de consommer), et à ces nouvelles passions : « se réaliser », « s’investir », et finalement épouser le désir maître - celui du patronat. Ainsi le capitalisme a colonisé nos âmes, capturant la quasi-totalité de nos désirs.

Mais il reste encore, en chacun, un désir propre, faisant écart aux commandements du désir maître ; cet écart, cette résistance possible, nous l’appellerons : l’angle Alpha. Et nous y danserons.

NOTE D’INTENTION

Il s’agit de l’adaptation pour le théâtre d’un essai de Frédéric Lordon, Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza, paru à La Fabrique en 2010.

« Adaptation », cela veut dire que j’ai  bien sûr entièrement réécrit l’essai de Frédéric Lordon pour en faire un matériau théâtral ; un matériau à la fois plus compact (le spectacle dure juste une heure), et plus aéré, puisque les énoncés philosophiques alternent avec des moments dialogués, des situations incarnées où les acteurs interrogent les situations de travail que le texte théorise : situations dramatiques ou comiques, souvent burlesques – la tragi-comédie de notre rapport aliéné au travail autorise tous les registres, du plus grave au plus léger… Et la philosophie n’interdit pas les blagues ; souvent, même, elle les cultive.

Cette forme ludique, organisée autour de notre fameuse échelle rouge qui sert de métaphore à tout jouer, permet de traduire efficacement l’essentiel des concepts philosophiques propres à saisir notre rapport au travail : le «conatus» (concept emprunté à Spinoza pour évoquer ce qui nous mobilise), et «l’angle Alpha» – concept élaboré par Frédéric Lordon pour théoriser l’écart possible, la résistance que chacun peut opposer à l’enrôlement par le désir maître néo-libéral. Porter ce texte à la scène est pour moi une manière d’offrir en partage ces concepts, afin que chacun, pris dans l’expérience passionnelle de ce qui le mobilise au travail, puisse s’emparer de sa puissance émancipatrice.
 Judith Bernard







Bienvenue dans l'angle Alpha, par la Cie ADA, 2014 ©Raphaël Schneider


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire